22 mars 2014

Conseils à diminuer votre budget alimentaire

Selon des statistiques récentes, le budget alimentaire peux représenter 15% du budget des ménages. Le budget alimentaire est d'habitude le troisième le plus important pour un foyer, après le logement et les transports. Alors, la question est comment diminuer ce budget et comment adopter de bons réflexes quand il s'agit des aliments.


Avant de faire vos courses:

1) Faites une liste des aliments nécessaires pour vos menus de la semaine

Oui, c'est une habitude à cultiver. Élaborez les menus de la semaine, faites une liste des aliments nécessaires à leur préparation. Ici vous aller acheter la juste quantité. De plus, en prenant le temps de la réflexion vous pourrez trouver des recettes peu chères, faciles et rapide à préparer. Elles seront surement délicieuses et il vous sera ainsi facile de faire des économies sans vous  priver.

2) Étudiez vos factures de caisse et fixez vous des objectifs

On sait assez bien que l'on dépense naturellement toujours plus ou moins le même montant par mois. Dans ce cas, pour pouvoir identifier les postes de dépenses qu'on puisse réduire, il faut commencer par les reçus. Comprenez ces postes de dépenses qui coûtent le plus cher et ceux qui peuvent ou doivent être diminués. Distinguez surtout vos courses alimentaires des autres dépenses (hygiène, vêtements, etc.). À partir de là, c'est bien de fixer des objectifs par semaine et par mois et faire un bilan chaque mois. Peu à peu, vous maîtriserez mieux vos dépenses et vous pourrez modifier vos comportements pour faire en sorte de ne dépenser que ce que vous souhaitez.

3) Gérez les plaisirs

Il est bien normal de se faire plaisir en faisant des courses. Mais, on peut dire que ce n'est pas toujours utile de n'acheter que ce qui fait le plus plaisir.

Par exemple, on peut ainsi décider que les enfants n'auront qu'une bouteille de jus par semaine ou qu'une petite boîte des tartines sucrés par mois... Ils l'apprécieront d'autant plus quand ils le savoureront :)

4) Partez aux courses le ventre plein

Oui, oui! II est très important de partir aux courses le ventre plein. Lorsqu’on fait ses courses avec le ventre vide, on se laisse tenter et on a envie de tout ce que l'on voit dans le magasin. Comme résultat, on achète beaucoup plus. On verra des produits souvent plus élaborés comme des gâteaux dans le panier, et on finit par ne plus respecter la liste de courses initiale.

5) Faites vos courses sans vos enfants

En effet, nos enfants ont le don de nous attirer vers certains sections dans le magasin que l'on ne voit pas naturellement. Le pire c'est que nos kidos réclament toujours quelque chose qui n'était pas prévu au départ. Difficile de leur résister et ces petits plaisirs coûtent finalement cher et entament largement le budget.

Pour votre tranquillité, il vaut mieux partir toute seule!

6) Consultez la famille et vos amis (surtout s'ils sont vos voisins!) pour les achats en grosse quantités

Pensiez-vous à proposer à la famille, aux amies ou aux voisines de partager le coût de certains aliments achetés en grande quantité? Les familles nombreuses connaissent bien le riz acheté en sac de 20kg ou encore les poulets congelés achetés par cartons de 20. Comme vous, tout le monde sera ravi de faire quelques économies :)

Où faire vos courses:

 1) Diversifiez vos approvisionnements

Les commerces le savent, les clients ont des habitudes de consommation et ils n'en changent pas facilement. Ainsi, à coté de quelques offres attractives et d'une communication générale sur les prix  parfois sans vrai réalité, les produits proposés ont des tarifs souvent peu performants dont on ne se rend même pas compte.

Diversifiez vos circuits d'approvisionnement pour profiter des avantages de chacun. Certains magasins sont bien placés sur les produits frais de saison, d'autres font des promotions spécifiques et ponctuelles sur les articles ménagers, d'autres encore ont un excellent niveau de qualité/prix.

On vous conseille de consulter les circulaires des magasins locaux et créer votre itinéraire des courses selon les prix les plus attractifs.

2) Les supermarchés

Préférez celles qui sont près de chez vous. Cela vous fera faire des économies de transport et celles qui sont moins grandes et qui proposent donc moins de tentation. Les grandes surfaces offrent diverses opportunités pour réduire son budget alimentaire, il faut seulement prendre l'habitude de les chercher (voir la mention des circulaire ci-dessus).

3) Les marchés

Sur les marchés on peut trouver des légumes et des fruits de saison, de très bonne qualité et à prix raisonnable. Préférez aussi les fins de marché : les prix sont à la baisse et vous pouvez même négocier.

4) Du producteur au consommateur

Vous avez probablement visité quelques fermes locales en été.  Pourquoi pas acheter d'autres choses de chez producteur. Par exemple, le fermier peut vous vendre son quart de bœuf, le volailler vous vend ses produit en direct... Il y a encore des fermiers qui vendent «les paniers légumes».

Plus d'économies:

1) Coupons et bon rabais

En arrivant dans votre supermarché, pensez à regarder les offres promotionnelles affichées à l’entrée ou en tête de gondole. (Avec les coupons rabais sur Internet, il faut en penser bien en avant!) De plus, les grandes marques pratiquent souvent des offres promotionnelles particulièrement intéressantes. Ces offres promotionnelles sont un bon moyen de faire baisser le prix de votre panier. Mais, on ne veut pas aller trop loin avec les coupons. Les coupons et bon rabais doivent être juste pour les produits qui sont sur la liste de course !

2) Créez vous une carte de fidélité

Créer une carte de fidélité est souvent intéressant et très facile d'utilisation. Elles  vous donnent en proportion de vos achats, des chèques cadeaux ou des bons d'achat. Mais faites attention aux produits qui permettent de cumuler des points fidélité. Ces offres s’appliquent souvent sur des produits chers pour être finalement de fausses bonnes affaires.

3) Un GRAND NON aux cartes de crédit

Évitez  les cartes qui font carte de fidélité et  «carte de crédit». Les magasins feront tout pour vous en équiper car le crédit leur rapporte beaucoup d'argent. Payer à crédit pourrait très tentant et apparaître comme une solution de facilité pour  payer vous courses quotidiennes. Mais cela est à éviter absolument. Cela vous coûtera cher en intérêts, ces dépenses seront plus difficile à suivre et à maitriser dans votre budget et surtout il n'est pas recommandé de payer des courses d'alimentation à crédit au risque de mettre le premier pas dans la dette !

Enfin, comment faire ses courses ?
  • Respectez votre liste de course
  • Comparez et comparez
  • Les formats familiaux et les prix au kilo 
  • Achetez les fruits et légumes de saison 
  • Achetez des produits de base sans marque 
  • Évitez les produits trop emballés car cela a forcément un coût.  

Encore quelques petits conseils:

1) Organisez vous et échangez

Pourquoi ne pas programmer un atelier cuisine dans la semaine pour vous avancer dans la préparation des repas ? 

2) Ne jetez pas les restes

Pensez à accommoder les restes pour en jeter le moins possible. Par exemple avec quelques viandes restantes mélangez les et faites en des boulettes à poêler. Trouvez de bons recettes (ici et ici) pour vous inspirer.

3) Mangez moins de protéines

Il n'est pas nécessaire de consommer de la viande ou du poisson plusieurs fois par jour. Ce sont des produits chers qui représentent une bonne part du budget alimentaire. Mangez-en une fois par jour maximum et privilégiez d'autres apports tels que les œufs et les produits laitiers.

4) Mangez à la maison ou apportez vos repas au travail

De plus en plus de personnes préparent leur lunch-box à partir de leur frigo au lieu de l'acheter. Apporter son lunch-box, c'est moins cher et meilleur que le lunch acheté. En plus, c'est de l'argent économisé qu'on peut utiliser pour des sorties à la fin de la semaine.

En conclusion, se faire de bonnes habitudes et garder un œil sur les finances personnelles et familiales permettra de mettre de l'argent de côté pour des projets personnels intéressants.